Menu



Solution australienne au problème des réfugiés

Rédigé le Mardi 5 Mai 2015 à 11:06 | Lu 38 fois


Question avec demande de réponse écrite à la Commission - Article 130 du règlement
Joëlle Bergeron (EFDD)


Après la énième tragédie coûtant la vie à des centaines de réfugiés africains en Méditerranée, le premier ministre australien, Tony Abbott, a conseillé à l'Union européenne, le mardi 21 avril dernier, d'adopter la politique australienne en matière de réfugiés, une soi-disant approche de «frontières souveraines», qui consiste à renvoyer à leur pays d'origine tous les bateaux interceptés en haute mer avec des réfugiés.

Le gouvernement australien intercepte chaque navire qui essaie d'atteindre illégalement les côtes australiennes et l'expulse de ses eaux territoriales.

Selon Tony Abbott, c'est la seule manière de lutter efficacement contre les trafiquants d'êtres humains et d'arrêter les hécatombes qui se produisent régulièrement en Méditerranée. Paradoxalement, cette politique sévère est la moins coûteuse en vies humaines.

Que pense la haute représentante des déclarations du premier ministre australien?

La Vice-présidente/Haute Représentante pense-t-elle qu'une même approche est envisageable pour l'Union européenne?

Réponse donnée par M. Avramopoulos au nom de la Commission le 7 août 2015
Le point de vue de la Commission sur les politiques migratoires est exposé en détail dans l'agenda européen en matière de migration adopté le 13 mai 2015(1). La Commission ne souhaite pas formuler d'observations sur la déclaration faite par le premier ministre australien.
La Commission renvoie à sa réponse à la question écrite E-7609/2015
(1) COM(2015) 240 final.