Menu

Il y a antisémitisme et antisémitisme au PE, visiblement…

Rédigé le Jeudi 1 Juin 2017 à 14:00 | Lu 37 fois


Joëlle Bergeron, au nom du groupe ELDD.


Je ne sais pas le nombre exact de résolutions contre l’antisémitisme qui a déjà été voté par le passé dans notre hémicycle. Et en effet, nous ne saurions être assez vigilants lorsqu’il s’agit de dénoncer la haine de l’autre en raison de ses origines. Mais voilà, le nouvel antisémitisme pose problème comme l’a bien expliqué le philosophe Alain Finkielkraut dans son dernier ouvrage La seule exactitude. Car au nom de la bien-pensance, on se garde par exemple de dénoncer tel député travailliste britannique de Bradford qui en appelle à une « Israel Free Zone » pour empêcher, au nom de la lutte pour la Palestine, des universitaires de l’Etat hébreu de venir enseigner en Angleterre. Et au nom du même angélisme, on se garde bien de nommer ce nouvel antisémitisme qui sévit dans nos villes et qui est musulman à 99 %. Le seul amendement qui osait vaguement l’évoquer, du groupe ECR, a sauté. Pierre Manent a dit que « le politiquement correct  est la langue de ceux qui tremblent à l’idée de ce qui pourrait arriver s’ils s’arrêtaient de se mentir » On ne saurait mieux dire.
Résolution contre l’antisémitisme B8-0383/ 2017