Menu



Ainsi, une nouvelle immigration de masse serait la panacée aux problèmes démographiques ?...

Rédigé le Jeudi 16 Novembre 2017 à 15:00 | Lu 45 fois


Joëlle Bergeron, au nom du groupe ELDD.


Depuis la fin des Trente Glorieuses, l’Europe -  ‘notre vieille Europe’ comme le disait le général De Gaulle - est confrontée à une lente mais inexorable implosion démographique dont il serait fastidieux d’énumérer toutes les causes, tant elles peuvent différer d’une région à une autre. L’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine voient leurs populations doubler en quelques décennies et notre Europe consumériste et nantie fait de moins en moins d’enfants avec toutes les conséquences socio-économiques qui y sont liées. Le rapport Pérez pointe avec raison des problèmes aussi divers que l’inégalité hommes-femmes sur le marché du travail ou le chômage endémique des jeunes comme facteurs contribuant aux problèmes démographiques de l’Europe auxquels on pourrait apporter des réponses plus adéquates. Faut-il pour autant, comme par un réflexe pavlovien, automatiquement considérer que seule une nouvelle immigration de masse serait la panacée aux problèmes démographiques ? Ne pourrait-on réfléchir à d’autres stimuli qui permettraient à ‘notre vieille Europe’ de renouer avec les politiques natalistes du passé ?
Rapport Pérez (A8-0329/2017)