Menu



Sur l’avenir du programme Erasmus + B8-0495/ 2017

Rédigé le Mercredi 13 Septembre 2017 à 16:48 | Lu 3 fois


Joëlle Bergeron, au nom du groupe ELDD.


Nous ne pouvons que nous réjouir de l’intérêt que cette assemblée continue de manifester pour le programme Erasmus, une des trop rares réussites dont l’Union Européenne peut s’enorgueillir dans le monde entier et que le monde entier nous envie. Je ne peux que souscrire à la philosophie de ce rapport qui met l’accent sur l’apprentissage à vie et la mobilité de notre jeunesse. La qualité de l’enseignement dans nombre de pays européens est due, entre autres, à la réussite de ce programme, notamment au fait que davantage de participants en ont pu bénéficier ces dernières années. Je salue également le fait que la portée géographique du programme Erasmus ait pu être portée au-delà des frontières de l’Union ce qui aura certainement un effet de saine émulation.
Mais si on me permet un bémol, je voudrais signaler mon regret de toujours voir refaire surface dans nos textes cette espèce de newspeak orwellien concernant une soi-disant citoyenneté active, une prétendue compréhension interculturelle ou une identité européenne qui remplacerait nos identités nationales qui elles sont bien constitutives de l’idée que nous devons nous faire de l’Europe.
Erasmus + B8-0495/ 2017



Inscription à la newsletter

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Suivez-nous
Twitter
Facebook